Née en 1995, Juliette Larochette est photographe et vidéaste originaire de St Etienne. Suite à un diplôme d’école d’art, elle se spécialise en Photographie à l’École Nationale Supérieure de la Photographie de Arles. Sa pratique d’images fixes et en mouvements est guidée par son regard sur le paysage urbain et périurbain. Ce qui l’intéresse dans la photographie et le film, ce sont les multiples passerelles qui lui permettent de mettre en jeu les relations entre documentaire et subjectivité. Juliette Larochette explore les villes industrielles et post industrielles afin de questionner nos manières d’habiter l’espace. Par ce travail de cadrage et point de vue, elle tend à mettre en évidence la notion de scène construite par son œil. Cela lui permet de montrer la confrontation entre la réalité du terrain, l’interprétation et le regard qui se pose sur le réel. Elle explore un travail de montage qui se déploie dans l’espace de l’édition et donne lieu à des formes de micro fictions. Elles articulent des photographies issues de ses séries avec des textes composés pour cette recherche. En 2019, elle part en Russie où elle participe une résidence à Togliati, en partenariat avec l’institut français de Moscou. En 2020, elle reçoit la Bourse Rouvrir le monde de la Drac Paca, où elle réalise en atelier avec un groupe d’enfants arlésiens une vidéo autour de l’imaginaire spatial. Elle a aussi réalisé de nombreuses commande photographiques dont une création mêlant image et cirque avec la compagnie Libertivore et le centre d’art dramatique «Le citron jaune». En 2021, elle expose lors du festival Parralèle dans le cadre de l’exposition La relève avec la Compagnie-lieu de création. Elle reçoit aussi le prix de la jeune photographie occitanie 2021.